Standards de race de la chèvre Kiko

Explications des Standards de race de la chèvre Kiko

Les objectifs des standards de race de l’ACCB pour la chèvre Kiko sont d’améliorer la race et d’améliorer la productivité en identifiant les caractéristiques identifiées par le Comité des standards de race de l’ACCB comme étant celles de la chèvre Kiko idéale. Avec la reconnaissance de la corrélation entre les traits physiques et une production efficace, les standards de race sont conçus pour fournir aux éleveurs des lignes directrices à suivre lors de la sélection des animaux reproducteurs et des animaux de remplacement.

Apparence générale

La chèvre Kiko est un animal qui a une charpente moyenne à grande. Elle est robuste, vigoureuse, alerte, prolifique, possède une fertilité élevée et a une grande capacité de prodiguer des soins maternels afin d’élever des chevreaux multiples possédant un bon gain quotidien en conditions naturelles sans supplément. Il est important que les boucs soient masculins et plus grands que les chèvres. Les femelles doivent démontrer de la féminité avec un corps qui forme un angle qui s’agrandit de l’avant vers l’arrière et qui démontre beaucoup de capacité à porter des chevreaux. La couleur dominante du pelage de la chèvre Kiko est blanche, mais n’importe quelle couleur est acceptée. Le pelage peut varier, selon l’environnement, d’un pelage court et lisse à un pelage épais. Les chèvres Kiko ont une peau douce et souple. On préfère une pigmentation qui est plus foncée; toutefois un manque de pigmentation est acceptable. On ne devrait pas défavoriser les pampilles si elles sont présentes.

Caractéristiques indésirables :

  • Une chèvre ou un bouc qui donne l’impression d’être du sexe opposé
  • Des membres qui sont trop longs

Tête et cou

La chèvre Kiko a des yeux vifs et une tête forte avec un profil droit; le profil n’est convexe ni concave. Les femelles doivent avoir une tête féminine. Les oreilles sont vives, d’une longueur moyenne; elles ne sont ni pendantes, ni droites. Le museau est large, avec des narines larges et bien ouvertes; les mâchoires doivent être correctement alignées. Les cornes sont bien espacées, s’inclinent vers l’arrière en s’éloignant; on ne doit pas défavoriser les animaux plus âgés avec des cornes qui sont coupées. Les cornes des boucs qui sont à maturité devraient montrer une spirale peu profonde. Le cou est proportionnel à la grosseur du corps et de longueur moyenne; il est bien musclé et il descend doucement jusqu’aux quartiers avant.

Caractéristiques indésirables :

  • Profil concave ou convexe
  • Cornes qui ne sont pas bien espacées
  • Cornes trop droites
  • Cornes qui frottent sur le cou
  • Cou trop long, trop mince ou trop court

Défauts majeurs :

  • Nez romain
  • Mauvais alignement des mâchoires (mâchoire du haut trop avancée ou mâchoire du bas trop en retrait) de plus de 5 mm
  • Visage tordu (de travers, croche)
  • Mâchoire défigurée (dents très croches)
  • Cécité totale

Quartiers avant

Les épaules sont bien musclées et s’unissent de façon uniforme à la poitrine avec une bonne angulation. Le poitrail est large et proportionnel à la grosseur du corps. Les membres antérieurs sont forts et sont attachés aux coudes avec une bonne angulation. Les membres antérieurs sont parallèles et droits lorsqu’on les regarde par devant l’animal. Les pâturons sont forts avec des onglons solides et bien formés.

Caractéristiques indésirables :

  • Onglons qui pointent vers l’intérieur ou l’extérieur
  • Pâturons faibles
  • Épaules lâches

Défauts majeurs :

  • Boiterie
  • N’importe quelles anomalies d’onglons qui changent le mouvement de l’animal

Corps

Le corps est long, large et profond avec les côtes longues et bien accrochées, et avec un grand tour de poitrine. Le dos est fort et droit avec une longe qui est longue, large et bien musclée. L’abdomen (baril) doit avoir une capacité suffisante pour permettre l’ingestion d’une quantité maximale de fourrage avec un minimum de supplément.

Caractéristiques indésirables :

  • Côtés du corps plats, sans forme
  • Dos trop court

Quartiers arrières

La croupe est longue et large avec une petite pente se dessinant de l’os de la hanche à la pointe de la hanche, et la queue est droite. Les cuisses sont bien musclées, mais pas trop musclées au jarret; pour éviter les problèmes de chevrettages, les muscles ne doit pas être trop proéminents. Les jarrets ont un angle correct lorsqu’on regarde les pattes arrière de profil. Les pâturons sont forts avec des onglons solides et bien formés.

Caractéristiques indésirables :

  • Coupe trop courte ou trop inclinée
  • Cuisses trop musclées
  • Jambes droites, sans angle
  • Jarret en faucille
  • Jarret de veau
  • Pâturons faibles

Défauts majeurs :

  • Boiterie
  • N’importe quelles anomalies d’onglons qui changent le mouvement de l’animal

Système mammaire et reproducteur

Le pis de la chèvre est d’une grosseur moyenne et il doit être bien attaché avec une très bonne capacité pour la production de lait; le pis a deux trayons fonctionnels d’une grosseur petite à moyenne qui sont bien définis et bien placés. Les petits trayons sans orifices sont permis s’ils sont surnuméraires (un troisième trayon par exemple). Le scrotum du bouc ne devrait pas être divisé et il devrait contenir deux testicules qui sont bien formés, complètement descendus et de grosseur similaire. Les mâles doivent être des reproducteurs agressifs avec une fertilité élevée; les femelles doivent être très fécondes et mettre bas des chevreaux multiples. Le chevrettage devrait être facile et rapide pour assurer un grand taux de survie des chevreaux.

Caractéristiques indésirables :

  • Pis pendant (mauvais attachement)
  • Plus de deux trayons fonctionnels
  • Trayons trop grands
  • Scrotum divisé
  • Testicules trop petits

Défauts majeurs :

  • Hermaphrodisme (montre les caractéristiques du genre opposé)
  • Boucs avec un seul testicule ou des testicules anormaux
  • Scrotum complètement divisé